Il ne s’agit pas toujours d’un simple mal de tête. Vous souffrez peut-être d’une migraine ophtalmique. Comment en être vraiment certains ? Quels moyens pour vaincre la crise ? Voici tout ce que vous devez savoir

Migraine ophtalmique : les symptômes 

Un mal de tête ou une migraine peut provenir de plusieurs origines. Si on sait reconnaître certains symptômes, on peut savoir à quoi on a affaire. Dans le cas de la migraine ophtalmique, il y a certains signes qui guident le spécialiste dans son diagnostic. La migraine ophtalmique est associée à des troubles visuels. Vous allez par exemple voir un point scintillant qui s’associe avec des zigzags lumineux. Ces derniers ont tendance à s’élargir. Il faut également dire qu’ils peuvent bouger de part et d’autre de votre champ de vision. Dans ces circonstances, c’est évident que votre vision soit perturbée par ces éléments. Il sera difficile d’entreprendre quelque chose dans ces conditions.

Toutefois, lorsqu’il est question d’une migraine ophtalmique, les troubles visuels que vous constatez ne vont pas être permanents. Ils vont durer seulement qu’une vingtaine de minutes. Ce qui veut dire que les symptômes visuels se manifestent dans un bref délai. Selon les médecins, ils ne peuvent pas excéder une heure. Par ailleurs, leur apparition se fait de manière progressive. Puis, il arrive le moment ou les signes visuels vont se dissiper. Et vous retrouver un bien-être relatif. 

En ce qui concerne la migraine, elle cible surtout la moitié du crâne. D’autres symptômes peuvent accompagner la crise. On peut citer la fatigue, la nausée et des vomissements. Vous pouvez avoir la sensation du mal de mer. Il y a aussi le fait que la lumière devient difficile à supporter.

Comment soulager une crise migraineuse ?

Une migraine Ophtalmique peut engendrer des angoisses ou des inquiétudes chez les personnes touchées. Il ne faudrait pas s’alarmer ou basculer dans une éventuelle panique. Vous n’allez pas perdre la vue. En effet, ce n’est pas votre vue qui est directement touchée par ce phénomène. L’origine de la migraine ophtalmique provient du cerveau. La crise va s’arrêter par la prise d’un médicament ou d’un traitement adapté. Vous pouvez prendre un anti-inflammatoire pour soulager la crise. On fait par exemple allusion à un anti-inflammatoire non stéroïdien. Prenez un tel médicament à l’apparition des troubles visuels. 

N’hésitez pas à consulter un spécialiste dans le but de vous prescrire un traitement de fond qui s’adapte le mieux à votre situation. On déconseille l’automédication, car le sujet peut confondre les symptômes d’une migraine ophtalmique avec ceux d’autres maladies. Il pourrait s’agir par exemple d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ou bien d’une crise d’épilepsie. Or, le médecin est la personne la mieux placée pour faire un diagnostic clair et précis.

Quand devez-vous consulter un spécialiste ?

Il s’agit d’une affection bénigne. Cependant, la migraine ophtalmique peut devenir très difficile à supporter chez certains patients. D’où la nécessité de consulter un spécialiste pour aider à retrouver la tranquillité. Vous pouvez voir un neurologue. On peut aussi consulter un ophtalmologue pour un contrôle de la vue.  

Trouvez un rendez vous avec rapide avec un ophtalmologue proche de chez vous

Vous recherchez un ophtalmologue proche de chez vous pour une question de praticité.

Vous avez deux principaux moyens pour trouver un ophtalmologue rapidement et proche de chez vous. D’abord, vous pouvez demander auprès de vos amis qui travaillent dans le secteur de la santé ou vos collègues ou parents qui ont déjà eu recours à ce type de spécialiste de la santé et qui ont été satisfait. 

La deuxième option est de Prendre rendez-vous avec un ophtalmologue, l’idéal est de recourir à un annuaire de médecin. Annuaire médecine répertorie tous les médecins ophtalmo près de chez vous en fonction de votre localisation géographique. Pour chaque spécialiste, l’annuaire vous donne accès à des informations précises telles que :

  • Son contact téléphonique ;
  • Son adresse géographie ;
  • Ses horaires d’ouverture et de fermeture ;