Une nouvelle étude pionnière offre un nouvel espoir aux personnes allergiques aux cacahuètes.

Il serait possible de réduire la gravité des réactions allergiques aux cacahuètes, selon une étude publiée dans The Lancet Child & Adolescent Health.

L’allergie aux arachides est la principale cause de réaction allergique grave liée à l’alimentation. En France, 1% des enfants et 0,5% des adultes souffrent de cette allergie.

Le nombre de personnes atteintes a également grimpé en flèche au cours des dernières décennies, une étude de 2017 suggérant que la prévalence chez les enfants avait augmenté de 21% depuis 2010.

La nouvelle étude a impliqué un essai, appelé l’essai Artemis, entrepris dans des hôpitaux à travers l’Europe.

175 enfants âgés de 4 à 17 ans, allergiques à l’arachide, ont pris part à l’étude, au cours de laquelle ils ont reçu chaque jour soit des quantités croissantes de protéines allergènes d’arachide, soit un placebo.

Ceux qui ont pris la protéine d’arachide ont reçu une dose légèrement plus élevée toutes les deux semaines pendant six mois, après quoi la même dose a été maintenue pendant trois mois.

Les chercheurs ont constaté que 58 % des enfants qui avaient pris la protéine d’arachide pouvaient tolérer au moins trois à quatre arachides à la fin de l’essai.

Cette proportion n’était que de 2 % chez les enfants ayant reçu le placebo.

Les chercheurs ont conclu que le traitement « a conduit à une désensibilisation rapide aux protéines d’arachide ».

Cette étude ne signifie pas que les personnes allergiques aux arachides pourront bientôt manger du beurre de cacahuète à la cuillère, mais les chercheurs espèrent qu’elle pourrait entraîner une diminution des réactions graves en cas d’exposition accidentelle aux arachides.

L’un des participants, James Redman, 12 ans, a déclaré au Times qu’il pouvait désormais tolérer jusqu’à sept cacahuètes alors qu’il souffrait auparavant de réactions graves à toute trace de cacahuète.

« Participer à l’étude a été la plus grande chance de ma vie », a-t-il déclaré.

« Les infirmières et les médecins étaient vraiment attentionnés et très amusants. Le goût des protéines d’arachide ne m’a pas dérangé car j’ai pu les mélanger à du pudding au chocolat, ce qui était génial.

« J’espère vraiment que l’étude mènera à un traitement pour que d’autres enfants allergiques aux cacahuètes puissent en bénéficier. »

Source : Business Insider.

Vous cherchez un allergologue dans le Nord ?

Annuaire médecine référence des centaines d’allergologues dans votre département. Vous pouvez accéder à tous les allergologues dans le Nord dans la ville de votre choix.

allergologue Marquette lez lille
allergologue Neuville en ferrain
allergologue Aniche
allergologue Jeumont
allergologue Bondues